Ce n’est pas parce qu’il a été embauché qu’un salarié ne peut invoquer une discrimination raciale pendant son recrutement

Posté par le mars 16, 2012

Un salarié dont l’embauche a été différée de quinze jours en raison d’une discrimination raciale avérée lors de la procédure de recrutement est recevable en sa demande de dommages-intérêts présentée aux Prud’hommes.

Droits d’auteur © 2012. Tous droits réservés. Copyright Wolters-Kluwer France

Article révélé par MashupXFeed®