En cas d’acceptation de la CRP, l’employeur peut pourvoir les postes offerts au reclassement

Posté par le décembre 7, 2011

Si l’adhésion du salarié à une convention de reclassement personnalisé, qui entraîne la rupture de son contrat de travail, ne le prive pas du droit de contester le respect par l’employeur de son obligation de reclassement, elle entraîne toutefois nécessairement renonciation de sa part à la proposition de reclassement qui lui a été faite.

Droits d’auteur © 2011. Tous droits réservés. Copyright Wolters-Kluwer France

Article révélé par MashupXFeed®