Ressources humaines & transformation numérique

Claire PLes actualités RH du recrutement et de la transition de carrière

Ressources humaines transformation numérique

C’est la priorité pour 85% des DRH* : accompagner la transformation, en particulier numérique, de l’entreprise, en plus de celle des processus de recrutement.

En France, près de neuf employeurs sur dix prévoient de maintenir ou d’augmenter leur effectifs face à la transformation numérique, selon une étude menée par ManpowerGroup.

Parmi les fonctions dans lesquelles les employeurs comptent le plus recruter viennent d’abord les technologies de l’information.

Les employeurs cherchent également à associer au mieux salariés et technologies. L’adaptation au changement est d’ailleurs un atout que devront posséder les salariés à l’avenir.

De ce fait, les compétences humaines (les « soft skills ») sont de plus en plus essentielles. En effet, le relationnel, la créativité, l’empathie, permettent de faire un meilleur usage des technologies.

Investir dans la formation permettra également aux salariés de passer le cap de la révolution numérique.

Des évolutions qui demandent de nouvelles compétences , des formes d’organisation plus agiles, un rôle accru du leadership, d’autres formes de pilotage opérationnel.

Mais aussi davantage d’anticipation sur les nouveaux besoins en formation mais également sur les nouvelles attentes de la part des collaborateurs.

A cela s’ajoute une autre de leurs préoccupations : la gestion des talents. En effet, aujourd’hui, attirer, retenir, favoriser l’engagement est une priorité majeure.

 

Parmi les grands chantiers règlementaires, le règlement européen sur la protection des données personnelles donne aussi du fil à retordre aux fonctions RH.

Bien que celles-ci soient directement confrontées à un grand nombre de données nominatives, peu de services disposent actuellement des compétences et ressources pour répondre aux exigences du nouveau cadre législatif, qui entrera en vigueur le 25 mai.

En parallèle, les DRH doivent également gérer un autre dossier sensible : le prélèvement à la source.

Ils comptent entre autres sur les éditeurs de solutions de paie pour répondre aux exigences de l’administration fiscale.

D’ici le 1er janvier 2019, ces éditeurs dispenseront également des prestations de conseil pour former les gestionnaires de paie et informer les salariés.

Le but étant de réduire au maximum les sources d’inquiétudes sur la confidentialité des données transmises aux impôts et la justesse des montants prélevés.

Préparer au mieux les salariés permettra également d’éviter que la découverte du premier bulletin de paie de l’année 2019 ne soit un choc.

« Dans un environnement en mutation rapide, notamment grâce au digital, le rôle de la fonction RH est devenue une fonction essentielle pour mener à bien les projets de transformation». Laurent Termignon, Directeur de l’activité Talents et Rewards, Gras Savoye Willis Towers Watson.

 

*source « Baromètre des DRH », 21 mars 2018