Catégories
Les actualités RH du recrutement et de la transition de carrière

Manager : 6 étapes pour bien déléguer

Pour être un bon leader, il faut faire confiance à ses collaborateurs et apprendre à déléguer !

Les grands leaders délèguent ! Ce n’est pas une exhortation mais un constat. Assez logiquement, les managers ne peuvent pas tout faire tout seuls, ils doivent donc apprendre à faire confiance aux salariés. Mais ce n’est pas toujours si facile pour eux. Hilary Jane Grosskopf, auteure d’ouvrages sur le leadership, explique au magazine Fast Company que les managers hésitent à confier de nouvelles missions de peur de surcharger leur équipe ou que les tâches ne soient pas réalisées correctement. C’est pourtant la première condition pour bien déléguer : ne pas douter de ses collaborateurs. Pour rappel, ils sont au travail pour travailler et ne rechigneront certainement pas à prendre de nouvelles responsabilités et ainsi prouver à leur supérieur de quoi ils sont capables.

> Interview – « Pour un leader, déléguer c’est la clé »

Mais attention à ne pas tomber dans l’extrême inverse, prévient la coach. Certains managers confondent déléguer avec ordonner. Ils considèrent que leur équipe est là pour faire le sale boulot et envoient des mails avec de vagues directions, sans aider bien évidemment. Quand le résultat est en dessous de leurs attentes, tout aussi étonnamment ils s’agacent… C’est encore la meilleure façon de voir ses collaborateurs quitter le navire. Au contraire, vous devez maintenir la communication avec votre équipe et leur offrir un soutien si nécessaire. La motivation par la peur n’est jamais une bonne façon de diriger et encore moins d’obtenir d’excellents résultats. Alors comment bien déléguer ? Nous vous proposons un processus en six étapes.

> 8 schémas pour comprendre la différence entre un chef et un leader

1- Donnez les missions en personne 

Si vous voulez qu’un membre de votre équipe prenne un nouveau poste ou de nouvelles responsabilités, parlez en avec lui, en direct. Cela prouve que vous appréciez ce que fait votre collaborateur et c’est une façon de vous assurer que ce dernier comprend bien votre message.

2-  Expliquez à votre équipe ce qu’ils apportent à l’entreprise

Comme pour n’importe quelle relation, parler c’est la clé ! Il faut donc expliquer le pourquoi de la demande, le contexte et l’impact de votre mission sur les résultats de l’entreprise. La motivation au travail est en partie liée au sens que l’on y trouve, autant être le plus clair possible…

3- Soyez précis mais…

Il ne suffit pas d’expliquer le pourquoi du comment, il faut aussi être précis dans sa requête. Avant de donner une date limite, soyez sûr que votre calendrier est réaliste, aidez, si nécessaire, votre collaborateur à hiérarchiser ses tâches. Autan de moyens de limiter le risque d’erreurs.

4- Laissez de la liberté dans la réalisation des objectifs

C’est bien d’expliquer précisément votre demande et de préciser quel résultat est attendu. Attention toutefois à laisser suffisamment de liberté à vos employés pour qu’ils aient envie de s’investir sans avoir l’impression d’être un simple exécutant. Si vous sentez qu’ils ont besoin d’aide, donnez leur les moyens de faire mieux. Mais ne tombez pas dans les travers des micro-managers, à toujours surveiller le travail de leurs collaborateurs.

> Etes-vous un micro-manager ?

5- Soyez présent si nécessaire

Un leader est aussi un mentor. Votre rôle consiste donc aussi à [lire la suite sur le site de Cadreo]

Pour de plus amples informations sur nos prestations et conseils, n’hésitez pas à nous contacter.