Catégories
Actualités RH Management de transition

Management de Transition : témoignage & cybersécurité

Le Management de Transition devient incontournable dans la période de mutation que nos entreprises traversent. Entre une période de crise sanitaire et de guerre, leur mission d’accompagnement se veut fondamental. Dans ce cadre, ils doivent prendre en compte la cybersécurité !

Nous avons organisé le 22 février dernier un webinar pour notre communauté de Managers de transition. Cet article revient sur cet événement.

Vous pouvez redécouvrir le replay ci-après et/ou lire le résumé ci-dessous.

Quelques chiffres et tendances sur le Management de Transition

Le cabinet PROEVOLUTION est spécialisé dans l’accompagnement du développement humain. Pour compléter son offre de recrutement et d’accompagnement des transformations, elle a ouvert récemment deux départements. Tout d’abord le département digital avec la marque KonexUp, qui a pour vocation d’intégrer la digitalisation dans le développement des équipes humaines. Puis l’année dernière, le département Management de Transition.

Olivier Gros, responsable du département Management de Transition chez PROEVOLUTION, présente quelques tendances de ce marché.

Le cabinet a déjà réalisé des missions de 6 mois en moyenne. Ainsi, 650 Managers de Transition et plus nous font déjà confiance. NDLR : et même plus de 800 à la date de publication de cet article !

Chiffres PROEVOLUTION Management de Transition

Perspectives 2022

Aujourd’hui, les tendances montrent des tensions fortes en recrutement et des délais d’embauche ainsi rallongés. Or, les missions stratégiques ne peuvent pas attendre aussi longtemps. Nous prévoyons donc une forte croissance de l’activité Management de Transition. De plus, ces tensions financières amèneront à des missions toujours plus courtes de l’ordre de 3 à 6 mois.

Chiffres 2021

Les dernières études 2021 font état d’un marché de 450 millions d’euros en France. Cela représente donc une progression de + 8 % en un an.

Ensuite, le secteur de l’industrie est le premier consommateur de Management de Transition. D’ailleurs, il emploie cette solution sur une large variété de profils Executive Search.

Autre constat intéressant : le Management Relai prend de l’ampleur à +43%. Cela reflète donc bien les départs des salariés et la nécessite de vite les remplacer.

Enfin, la conduite de projet se retrouve très représentée dans les missions de Managers de Transition, avec 27% des postes occupés.

Côté postes, on retrouve d’abord la Finance, puis l’industrie et enfin les RH.

Le Management de Transition reste très francilien, avec plus de la moitié des missions en Ile-De-France.

Enfin, nous soulignons que le contexte de crise et les incertitudes liés ont amplifié les projets de transformation. Cela profite donc à l’activité de Management de Transition, toute dédiée à cet usage.

Témoignage Frédéric Tissot

Frédéric Tissot témoigne de sa mission de Management de Transition.

Il exerce depuis 3 ans en temps que Manager de Transition. Avant cela, il bénéficie d’une longue expérience dans le domaine des banques et assurances, notamment sur des postes de Direction. Pour en savoir plus, il vous invite à vous rendre sur son profil LinkedIn.

Son témoignage concerne sa mission au sein d’un institut de prévoyance de + de 300 millions de CA et 140 salariés. Cette enseigne fait d’ailleurs parti d’un groupe majeur de protection sociale.

Sa mission consistait à remplacer dans un délai très court le dirigeant, suite à un problème de santé. Il fallait donc assurer la Direction dans l’attente de la nomination de son remplaçant.

Frédéric Tissot témoigne de cette mission de Management en 3 étapes :

La contractualisation

Tout d’abord, cette mission impliquait un profil expérimenté, compte tenu des enjeux. Il devait bien sûr être rapidement disponible car la Direction de la structure ne peut pas attendre.

Fatalement, le réseau est indispensable pour trouver le bon Manager de Transition. C’est là tout l’enjeu de passer par des cabinets spécialisés qui ont accès à des profils qualifiés conséquents.

Pour respecter ce timing, le cabinet comme le candidat doivent faire preuve d’une réactivité sans faille. Pour ce témoignage, le candidat manager :

  • a initialement été contacté le 23 avril 2021
  • puis a eu un premier échange vocal avec notre responsable de département le 26 avril
  • ensuite ils ont échangé plus en détail par Teams le 29 matin,
  • dans la foulée l’après-midi l’échange s’est fait avec le groupe
  • le 7 mai il monte les voir à Paris. Il était le dernier candidat à les rencontrer
  • Le soir même, le groupe annonce l’avoir sélectionné pour la mission.
  • le 17 mai, il démarre sur site. Il convient de décompter les jours de congés dans l’intervalle.

Malgré le contexte de télétravail, le critère géographique reste prépondérant pour du Management de Transition. Surtout dans cette mission de Direction et pour un remplacement de santé.

Enfin, Frédéric insiste sur l’importance de la curiosité pour entamer cette mission avec succès.

Rapidité de mise en action

Dès le lancement de la mission, la découverte des enjeux se fait. Il faut comprendre les fragilités de l’entreprise, éviter les biais cognitifs qui font différer le brief de la réunion.

C’est pourquoi au bout de 10 jours, il fait parvenir un rapport d’étonnement, proposant un priorisation des sujets.

Pour engager les transformations nécessaires, il a du découvrir les interlocuteurs clefs et obtenir les bonnes informations, parfois cachées.

Il met d’ailleurs en garde des alertes contre le discours ambiant du « tout va bien ». Souvent, en creusant un peu, on réalise que ça ne représente pas la réalité.

Le rapport d’étonnement a ainsi pu s’accompagner du diagnostic réel et du plan d’actions préconisé dans le cadre de sa mission.

La place du Directeur de Mission, ici avec Olivier Gros de PROEVOLUTION, est essentielle pour échanger sur les préconisations données au client. Cela contribue ainsi à établir un meilleur lien de confiance en tripartite tout au long de la mission.

Passer le relai

Enfin à la fin de mission, il faut présenter un rendu concret et utile au nouveau Directeur Général. Dans le cas du témoigné, c’était en fin novembre, soit 6 mois après le lancement de la Mission de Transition.

Frédéric a émis un rapport de fin de mission concret, utile et pragmatique.

Sa mission finale a alors été de préparer l’intégration de ce nouveau DG. La période Covid a pu rendre cette transition difficile.

Toutefois, il a pu dans le cadre de sa mission assurer quelques modifications nécessaires au sein de la gouvernance. Il a pu mettre en place des sujets en mode projets.

La comparaison entre le rapport de fin de mission et le plan d’actions à l’issue des 10 jours a mis en exergue que 80% des missions ont pu être réalisées avec brio dans ces 6 mois.

Enfin la toute dernière étape résidait dans le débriefing avec la DRH du groupe. Ainsi il reste identifié par le groupe pour d’éventuelles futures missions.

Management de transition et Cybersécurité

Pascal Gaden arrive chez Almond en février 2021, après 20 ans de métier en risque management. Ainsi il constaté au fil des années la prépondérance du risque cyber.

Il nous présente rapidement Almond, acteur de la cybersécurité majeur en France.

Présentation Almond

Il partage le constat que les profils spécialisés en cybersécurité sont rares, et tout le monde se les arrache, d’autant plus dans le contexte actuel. C’est pourquoi Almond propose aussi des formations sur ce sujet.

Quels sont les risques cybersécurité ?

Pascal Gaden définit la cybersécurité comme la réponse à risque externe d’attaques numériques. Par exemple, les tentatives de phishing (hameçonnage) deviennent monnaie courante. D’ailleurs, on les retrouve dans 80% des tentatives d’attaques d’entreprises. On les retrouve dans les mails qui s’améliorent avec le temps, ils arrivent même parfois à reprendre le nom de domaine de la société. Une fois les coordonnées (identifiant & mots de passe) récupérées, le hacker a une porte d’entrée à votre infrastructure informatique.

Puis, dans ces risques, nous retrouvons l’exploitation d’une faille logicielle à 52%. Ensuite, l’arnaque au président figure en 3ème place des risques cyber avec 42%. A l’exemple notamment de faux ordre de virement international, en se faisant passer pour un collègue et en mettant la pression pour faire un virement urgent.

principaux risques cybersécurité pour les entreprises

Les attaques cyber proviennent généralement de pays étrangers, non signataires de la convention de Budapest de 2001. Effectivement cette dernière permet aux pays de travailler ensemble pour lutter contre la cybercriminalité. D’ailleurs les enquêtes relèvent souvent les pays en question, à l’instar de traces ADN sur une scène de crime.

Pourquoi le Management de Transition doit-il considérer la Cybersécurité ?

Ces attaques impactent des coûts pour les entreprises ! Ils se montent aujourd’hui en moyenne à 35000€ par an contre 9000 en 2019. D’ailleurs les ETI et grandes entreprises voient ce chiffre culminer à 458 000€ (y compris les pertes d’exploitation et pertes financières). Source des chiffres : CESIN (Cercle des Experts de la Cybersécurité en France)

Ce chiffre exprime bien l’ampleur du phénomène cybersécurité et l’importance pour tous de le prendre en compte. Les managers de Transition doivent donc intégrer ce risque dans leurs missions.

Le risque cyber représente le seul qui peut en moins de 2 heures mettre au tapis votre entreprise. Surtout pour les entreprises réalisant leur CA sur le site Internet. Cependant le risque cyber concernant toutes les entreprises, même le bâtiment par exemple.

Le graphe suivant de l’IDC France illustre bien l’évolution du positionnement de la cybersécurité en France :

Evolution positionnement de la cybersécurité

Enfin, un autre graphe de la même source montre la prise en compte désormais systématique du risque cybersécurité :

prise en compte dirigeants risques cyber

Quelles questions doivent se poser les Managers de Transition lors de leur arrivée en entreprise ?

Tout d’abord, précisons que ces questions concernent tous les postes de Managers de Transition. Car la cybersécurité revient aussi bien à des DAF, DG, … et autres postes stratégiques gérés par ces profils.

Nous vous avons regroupé ces questions en différentes catégories.

Quelle est l’exposition de l’entreprise en matière de risques cyber ?

  • La crise : comment la gérer et sur qui s’appuyer ?
  • Quels dégâts chez moi : Indemnisation des frais et pertes subis ?
  • Quelle incidence pour mes clients : Gestion / Indemnisation des réclamations ?

La gouvernance Cybersécurité de l’entreprise

  • La menace est-elle correctement appréhendée par les membres du Comex ?
  • L’entreprise est-elle prête à gérer un incident cyber ?
  • A-t-on déployé une stratégie de cybersécurité ?
  • La dimension stratégique du risque est-elle prise en compte ?
  • Ai-je bien évalué les conséquences financières potentielles d’une crise cyber ?

L’état du marché aujourd’hui

  • Un assureur acceptera-il de m’assurer ? En effet, les assureurs ont des outils pour mesurer la hauteur du risque pour votre entreprise. S’ils n’acceptent pas de vous assurer, c’est inquiétant car ils interprètent que vous avez un risque fort d’être attaqué.
  • Les solutions standard me sont-elles adaptées ?
  • Suis-je en mesure de présenter un dossier complet, travaillé et montrant une parfaite appréhension du sujet ?
Cercle cybersécurité managers de transition

Les bénéfices d’une stratégie de cybersécurité

De par l’enjeu présenté précédemment, la cybersécurité doit se définir sous la responsabilité directe de la Direction Générale. Voici les étapes clefs de cette stratégie :

  • Nomination des responsables
  • Initiation de l’élan nécessaire à l’adhésion de tous
  • Identification des priorités afin d’éviter une défense à budget adapté
  • Participation aux exercices de crise
  • Alignement de l’avancement de la transformation digitale prenant en compte la cybersécurité

Ainsi, l’engagement de la DG (ou de son représentant auprès du responsable de la cybersécurité), en interne ou externe, se retrouve donc essentiel à la mise en œuvre des actions nécessaires à la cyber protection et à leur efficacité.

Sans cette implication, il n’y aura pas de budget suffisant, pas d’adhésion des collaborateurs, pas d’arbitrage pertinent, pas de mesures d’alignement nécessaires à l’utilisation raisonnée des ressources (humaines et matérielles) et pas de déploiement maitrisé du numérique …

Pour conclure, considérez bien les enjeux de la Cybersécurité dans vos missions de Management de Transition !

Vous avez aimé ce webinar ou cette review ? Ne manquez donc pas le prochain webinar le 31 mai 2022 : « Management de Transition, une opportunité pour les femmes ».

Par Xavier-Noel CULLMANN

Xavier-Noël est responsable de l'animation du site Internet et des réseaux de PROEVOLUTION mais aussi missionné sur ces fonctions pour certains de leurs clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *