Différences et similitudes dans les entretiens de recrutement en France et en Allemagne

Xavier-Noel CULLMANNLes actualités RH du recrutement et de la transition de carrière

Les différences de recrutement entre la France et l'Allemagne

Les comportements des candidats varient d’un pays à l’autre. Des spécificités culturelles marquent aussi des différences entre chaque pays, malgré la proximité de la France et de l’Allemagne, ces spécificités n’échappent pas à ces deux pays.

Lorsqu’une entreprise souhaite se développer à l’étranger et recruter activement du personnel à l’étranger, il est important que le Recruteur tienne compte de ces différences dans leur processus de recrutement.

Comment un recruteur français doit-il se comporter lors d’un entretien avec un candidat allemand ? Quels sont les comportements des candidats allemands dans le processus de recrutement ?

Les recruteurs de Proevolution, Marie Koenig (MKO) et Kirsten Mante (KM), répondent aux questions cruciales pour les entreprises françaises qui souhaitent recruter en Allemagne.

Avez-vous quelques conseils à donner à des entreprises françaises qui souhaitent se développer en Allemagne et recruter des candidats allemands ?

En effet, on ne recrute pas en Allemagne comme en France, il est important de tenir compte des différences interculturelles ; il y a aussi à bien des égards des similitudes :

Comment mène-t-on un entretien avec un candidat allemand ? Quelle différence y a-t-il avec la France ?

KM : En Allemagne, il y a un rapport d’égal à égal entre le recruteur et le candidat. Le but de l’entretien est de créer un échange afin que les deux parties puissent se découvrir. Ainsi, un candidat allemand est en attente d’éléments de la part du recruteur et lui posera beaucoup de questions. Le recruteur doit faire davantage d’efforts pour vendre son poste et convaincre le candidat. C’est aussi lié à un marché de l’emploi très favorable en Allemagne.

MKO : En France, le recruteur a encore tendance à se mettre en position de force par rapport au candidat en lui soumettant une check-list de questions top/down. Le français devra être très précis et rentrer dans les détails, pour répondre aux questions d’un candidat allemand. L’allemand n’aime pas découvrir les choses après avoir intégré la société, tout doit être clarifié avant (salaire, décomposition du variable, pour quel objectif …). Cela ne doit pas surprendre un recruteur français de devoir très tôt en entretien répondre à ce type de questions, qui arriveraient plus tard dans le processus avec un candidat français.

recrutement franco allemand

La tension sur le marché allemand pour trouver des candidats, doit-elle changer les comportements des recruteurs vis-à-vis des candidats allemands ?

MKO : La difficulté pour un recruteur français est de savoir créer la relation de confiance avec le candidat, l’enjeu de l’expérience candidat est primordial : si l’entreprise ne fait pas tous les efforts possibles pour s’intéresser au candidat et répondre à ses questions et attentes, il considérera que l’entreprise ne s’intéresse pas à lui et risquera d’arrêter là le processus, surtout s’il a le choix entre plusieurs opportunités.

KM : Cette différence de comportement va se sentir dans les questions des candidats allemands : ils vont poser beaucoup de questions et se questionner sur les intérêts qu’ils ont à changer de poste.

Par exemple pour un poste avec un salaire composé d’une part variable, le candidat germanophone va demander beaucoup de précisions sur le mode de rémunération de la partie variable, les prix des produits/services, les moyens mis à disposition par rapport aux objectifs, les résultats des personnes déjà en place … Ils vont vérifier que l’annonce n’est pas sur-vendue et que les objectifs sont réalisables. Si le recruteur est trop flou dans ses réponses, le candidat risquera de prendre ce manque de précisions comme une prise de risque trop élevée et ne donnera pas suite au processus.

MKO et KM : Il y a un point sur lequel nous sommes d’accords : En Allemagne tout comme en France, et sous l’influence des Lois antidiscriminatoires, de nombreuses questions sont illicites. Par exemple, votre appartenance à un parti politique, votre statut marital, si vous souhaitez des enfants ou êtes enceintes, les raisons d’un licenciement chez votre employeur précédent ainsi que votre appartenance associative, religieuse et syndicale.

pas de discrimination au recrutement

Avez-vous quelques dernières remarques ou conseils ?

MKO : Ne sous estimons pas l’importance des détails dans un processus de recrutement : En France, les frais de logistique liés aux premiers entretiens aussi bien en Cabinet qu’en Entreprise sont rarement pris en charge.

KM : En Allemagne, question logistique, de nombreuses entreprises allemandes prennent en charge les frais de déplacement, dès le premier entretien.

MKO : En France, la demande de pièces justificatives dès le 1er entretien n’est pas encore la règle. Si certains cabinets demandent des justificatifs, d’autres ou certaines entreprises, ne les demandent pas immédiatement, voire pas du tout.

KM : En Allemagne, dès le premier entretien, le Recruteur pourra demander, et c’est aussi un gage de sérieux de votre part en tant qu’employeur, un dossier complet comprenant vos lettres de références rédigées (les fameux « Zeugnisse ») et des copies des diplômes. De plus, les CV sont souvent beaucoup plus détaillés en Allemagne. Il n’est donc pas surprenant qu’un candidat soumette un CV de 3 ou 4 pages. En Allemagne, soyez à l’heure pour recevoir vos candidats. Vous présenter en retard serait en effet interprété, en Allemagne encore plus qu’ailleurs, comme un manque de respect ou au moins d’une mauvaise gestion du temps de votre part.

différentes pratiques recrutement France Versus Allemagne

Vous l’aurez compris, recruter dans un contexte franco-allemand (que ce soit recruter un français dans une entreprise allemande, comme recruter un allemand dans une entreprise française) relève de nombreuses adaptations et difficultés. N’hésitez pas à vous faire aider par les équipes bilingues de PROEVOLUTION spécialisées dans le recrutement franco-allemand pour vous accompagner !