Les problématiques RH liées au déconfinement

Xavier-Noel CULLMANNLes actualités RH du recrutement et de la transition de carrière

Problématique RH post COVID19 Marc Sarwatka

Nos conseils pour votre reprise du travail post confinement

Déjà plusieurs semaines que le confinement est terminé et que le retour au travail a eu lieu. Toutes les entreprises ne sont pas égales dans cette reprise, et nous sommes tous confrontés à de nouvelles problématiques d’ordre RH, difficiles à gérer car nous n’y étions toujours pas préparés.

Notre cabinet PROEVOLUTION est spécialisé dans l’accompagnement RH des entreprises, aussi bien sur le recrutement que la transition de carrières, ou encore le coaching, le change management, la gestion du stress, l’outplacement, … dans ce cadre, nous sommes amenés à échanger avec tout type d’entreprises, du grand groupe à la TPE, des acteurs industriels aux institutions ou aux entreprises de service, …

Afin de savoir quelles sont les principales problématiques que vivent les entreprises à ce retour au travail après le confinement, nous allons aujourd’hui à la rencontre du CEO de PROEVOLUTION, Marc Sarwatka, qui a la vision globale de ces problématiques, tout comme il les vit.

On vous propose d’en apprendre plus dans cet interview !

Comment le COVID19 a-t-il impacté le monde du recrutement ?

Il y a d’abord eu une période de sidération (la période sanitaire) qui a généré une peur, de l’angoisse et a suscité beaucoup de questions, chez les recruteurs tout comme chez les candidats. Cette émotion a immobilisé l’activité et généré un arrêt brutal des prestations de recrutement, tout comme des dossiers en cours ont été suspendus malgré des candidats intéressants et intéressés.

annonces emploi cadres coronavirus
Chiffres des annonces postées sur Cadremploi

En Alsace, où se situe notre siège et une grosse partie de notre activité, nous avons été les premiers touchés, l’arrêt a été d’autant plus brutal.

Les outils de visio, peu recommandés par le passé, sont devenus incontournables pour reprendre l’activité de rencontre des candidats. Le virus a donc accéléré l’acceptation de ces outils (Skype, Teams, Zoom, …) par nos clients, ce qui nous a permis de progressivement reprendre l’activité malgré le confinement.

Deux attitudes ont été constatées depuis le début du confinement dans les comportements de recrutement chez nos clients :

  • Acceptation partielle du processus d’entretien digitalisé : pour un premier entretien, l’entretien se fait systématiquement en visio conférence. Pour les dernières étapes et la signature du contrat, le présentiel reste imposé, le contact humain est, pour ces entreprises, toujours nécessaire.
  • Recrutement totalement digital : certains recrutements, jusqu’à la signature du contrat, se sont faits à 100% en ayant vu le candidat uniquement par visio-conférence, permettant d’éviter les risques sanitaires ou simplement les déplacements. Cela était inconcevable avant le COVID19.

Aujourd’hui, le télétravail est rentré dans les mœurs (ndlr : n’hésitez pas à découvrir l’article de KonexUp sur comment optimiser votre télétravail), cependant nous constatons, à la fois chez les candidats et les clients que, l’être humain étant un « animal social », les équipes ont besoin de se retrouver en physique.

Néanmoins, la manière de recruter aura durablement changé au passage, notamment par l’utilisation croissante des échanges en visio.

Comment le COVID19 a-t-il impacté le monde de la transition de carrières ?

Comme pour le recrutement, les outils de visio conférence ont été plébiscités pour les échanges avec les candidats en transition que nous accompagnons. Cependant, davantage ici que dans le recrutement, le présentiel a été souhaité.

Une fracture numérique a été constatée : les cadres sont plus matures dans l’utilisation des outils, que d’autres catégories de collaborateurs qui n’ont pas l’équipement, la connexion ou juste les habitudes d’utilisation adaptés à l’exploitation de ces logiciels.

Le rituel social de se serrer la main n’est plus possible à cause de la distanciation sociale, cette absence peut impacter le côté chaleureux de la relation qu’il y a entre consultants et candidats (le coude à coude reste possible 😉). De plus, l’utilisation des outils de visio est beaucoup plus fatigante mentalement que la rencontre en réel, ce qui impose la réduction de la durée des échanges.

Sur le plan économique, pour le moment tout est « sous perfusion » grâce aux prêts garantis par l’état (PGE). Hélas, il est à craindre, comme souligné par notre premier Ministre, que la rentrée de septembre sera accompagnée de nombreuses fermetures d’entreprises, et donc des sollicitations sur la transition de carrières, individuelles ou collectives, se développeront hélas. Cela a déjà été le cas lors de la crise de 2008, et celle-ci sera encore plus forte.

Quels sont les entreprises et métiers qui peuvent tirer profit du COVID19 ?

Certaines filières sont en croissance exponentielle, notamment les métiers de l’IT et des ESN, à l’exemple des développeurs, Data Scientist, responsables Cybersécurité, … ce qui fait de surcroît des créations d’emplois en masse. D’autant plus que ce contexte accélère la transformation digitale.

Les fonctions commerciales, dans un second temps, seront aussi plus sollicitées, avec des profils qui devront savoir mêler marketing (digital notamment) et commercial terrain. Il faudra davantage mouiller le maillot pour aller chercher des clients et des prospects, et être convaincant dans un contexte de crainte qui peut se ressentir sur les signatures de contrats.

Les métiers en lien avec la Finance se développeront avec des enjeux nouveaux liés à la crise économique à venir.

D’une certaine manière, ce COVID19 aura accéléré la transformation digitale. Les fonctions liées à la Recherche & Développement devront donc croître et être de plus en plus demandées en France et en Europe. Le digital devra développer encore davantage le monde de l’industrie ou même du luxe où l’Europe excelle.

Les entreprises qui auront gagné avec cette crise seront celles qui y verront l’opportunité pour construire le monde d’après, et là encore le digital devra avoir une place évidente dans les organisations de ces gagnants.

Maintenant que le déconfinement est arrivé, quels sont les besoins des entreprises en matière de RH ?

Les Business Models vont être impactés, les entreprises vont devoir s’adapter. La prise de conscience d’un monde VUCA (Volatile, Incertain, Complexe et Ambigu) est vécu par l’humanité. Notre système global doit se réajuster. Aussi, bon nombre de transformations vont être opérées :

  • Transformation organisationnelle : quelle va être la place du télétravail dans l’organisation de demain ?
  • Transformation digitale : ils devront s’assurer du bon déploiement des outils pour permettre à leurs équipes d’être le plus efficace possible et à distance, en utilisant pleinement les fonctionnalités offertes par le cloud, mais aussi en formant les équipes pour s’assurer qu’ils maîtrisent bien ces outils et les utilisent de manière optimale.
  • Transformation comportementale : les modes de management vont évoluer, il faudra réussir à piloter les équipes de manière dématérialisée pour maintenir une relation et un suivi des collaborateurs. Le management à distance implique une formation des managers, surtout s’ils ne sont pas issus des générations qui ont vécu avec le digital. La dimension émotionnelle et sa gestion est fondamentale, il faudra gérer les peurs et angoisses, les craintes sanitaires et économiques, …

Quels conseils donneriez-vous aux dirigeants d’entreprise pour rebondir ?

Les dirigeants sont des « Hommes » comme les autres, ils ont leur propre émotion. Ils sont les premiers dans l’incertitude, et pourtant c’est à eux de donner la direction et de faire des choix.

Dans ce monde VUCA, ils doivent miser sur l’intelligence collective, l’authenticité. Il doit prendre conscience qu’il faudra, pour lui comme pour son équipe, savoir se remettre en question, tout en restant dans la recherche de solutions de manière collective. En deux mots : s’adapter continuellement.

Il devra faire preuve d’humilité, reconnaître qu’il ne sait pas tout et qu’il ne peut pas deviner l’avenir.

Il lui faudra aussi du courage, en sachant prendre des décisions et en les assumant derrière.

Il devra être réaliste et pragmatique : voir les choses telles qu’elles sont et non comme il voudrait qu’elles soient. En d’autres termes, être lucide.

Sans oublier la nécessité d’être empathique, il doit comprendre les sentiments et émotions de l’autre, salarié comme client ou fournisseur et les prendre en compte dans ses décisions.

Malgré cela, il reste le décideur, il doit être en capacité d’étudier toutes les options pour prendre la meilleure décision qui soit, dans l’intérêt de l’entreprise et de ses collaborateurs. A un moment, il devra aussi savoir écouter son intuition.

Les dirigeants peuvent se sentir seuls dans cette période, mais il existe aussi des réseaux tels que l’APM où ils pourront aussi partager leurs difficultés, s’entraider et prendre du recul sur leurs difficultés pour les aider à prendre les bonnes décisions.

Vous-même, comment le COVID19 a-t-il changé l’organisation de vos équipes et prestations ?

Avec les équipes de Proevolution, KonexUp et Optimal RH, nous avons d’abord accéléré notre propre transformation digitale en intégrant davantage les outils digitaux dans notre quotidien (Teams, Skype, …), nous le faisions déjà avant, mais pas avec autant de discipline et d’assiduité que nous le faisons désormais.

Un comité de pilotage (COPIL) a été mis en place pour partager et réfléchir régulièrement à l’adaptation de notre structure à ce contexte.

Le télétravail notamment pourra se pérenniser au sein de nos équipes et dans la relation avec nos clients qui l’acceptent. A contrario, nous restons convaincus que nous avons besoin de contacts et, avec les précautions nécessaires, ce contact devra être maintenu, et nous devons savoir le proposer sans prendre le moindre risque sanitaire.

Pour préserver le lien social entre les équipes, nous avons mis en place des e-café trois fois par semaine pour maintenir l’esprit de la machine à café chez soi.

En termes de fréquence, nous avons constaté que nos équipes ne se sont peut-être finalement jamais autant vu que dans la période du confinement.

La barrière Pro/perso a pu être plus ténue, avec parfois des situations cocasses où on entend les enfants ou le bruit de l’église, mais au final cela crée de la convivialité et des liens plus forts.

Cette crise nous a permis, plus que d’habitude, de remettre en question nos propres manières de manager en interne, et sans doute de redéfinir TOUS ENSEMBLE un nouveau projet pour le groupe. Dans le même temps, nous avons su proposer plus de solutions adaptées dans le cadre des prestations de conseil que nous offrons à nos clients, aussi bien dans le recrutement que la transition de carrières.

Nous avons revu le catalogue de notre offre de conseils pour l’adapter aux problématiques de cette crise :

  • Espace Écoute, conseil et coaching : Mettre en place un Espace Ecoute pour les entreprises et salariés pendant et après le confinement lié au Covid 19, à laide de nos équipes de psychologues et coachs spécialisés en neurosciences.
  • Management de transition : Renforcer vos équipes dans cette phase de reprise afin de relever les challenges stratégiques et/ou opérationnels.
  • Gestion du stress lors de la reprise : Gérer le stress, la charge émotionnelle et les inquiétudes de vos équipes, liées au redémarrage alors que le COVID19 circule toujours.
  • Leader dans un monde incertain : Développez vos Compétences et vos Comportements pour savoir être un Leader dans un Environnement Incertain (VUCA).
  • Management à distance : Donnez à vos équipes de Manager les points de vigilances et les bonnes pratiques pour un management à distance efficace et serein.
  • Recrutement de talents : Préparer vos prochains recrutements selon l’urgence et le budget :
    • Formule Flash : réagir vite et recruter rapidement
    • Formule Premium : anticiper et construire votre vivier de candidats
    • Formule Executive Search : recruter des profils clés et stratégiques à l’aide de l’Approche Directe​

Ces offres ont été travaillées pour accompagner au mieux les entreprises dans la crise que nous vivons encore.